Diminution du risque de contamination bactérienne autour de l’implant

Dr Franck Zerah

Témoignage : il diminue le risque de contamination bactérienne autour de l’implant

L’important lorsque vous placez un implant n’est pas seulement sa position dans l’os et éventuellement dans le futur couloir prothétique de la couronne supraimplantaire, mais une parfaite stabilité de l’espace biologique péri-implantaire. Cette stabilité est obtenue lorsque la gencive est forte, épaisse si possible et surtout stable.

Layer
Layer
Layer
Layer

On peut dire que la caractéristique principale de ce système est qu’il « formate » la gencive et lui donne une forme, en fonction de son choix (forme A, B, C, ou D) parfaitement adaptée à la future couronne supra-implantaire, tout en conférant à la gencive un aspect et une qualité remarquables.

Nous savons aujourd’hui que le vissage et le dévissage intempestifs des pièces supra-implantaires entraînent souvent une déstabilisation de l’espace biologique périimplantaire en introduisant ou ré-introduisant des bactéries au niveau de cet espace. L’intérêt principal de l’Iphysio est qu’une fois mis en place sur l’implant il ne se dévisse plus, jusqu’à la pose de la couronne définitive, diminuant fortement le risque de contamination bactérienne autour de l’implant.

Les avantages sont énormes : une « préparation » de la gencive, avec mise en forme de celle-ci, la facilité et la rapidité lors de la prise d’empreinte (surtout si l’on est équipé d’un scanner intra-oral). Un autre avantage est l’absence totale de douleur lors du retrait de la pièce et de la pose de la couronne (le profil d’émergence de celle-ci répliquant parfaitement celui de l’Iphysio).

Il permet un positionnement et une adaptation parfaits de la couronne, le plus souvent sans retouche. Je pense que la réalisation d’un modèle angulé apporterait énormément. En plaçant celui-ci dans les secteurs antérieurs, on pourrait réaliser des mises en charge immédiates, en recouvrant sa partie vestibulaire avec de la résine.

De plus, un format plus réduit en diamètre que la forme A me semblerait parfaitement adapté aux incisives inférieures.

Source : DENTOSCOPE • numéro 31